MON CHIEN SUPPORTERA T-IL D'ETRE ENFERMÉ DANS UN CAMION ?

MON CHIEN SUPPORTERA T-IL D'ETRE ENFERMÉ DANS UN CAMION ?


Les dresseurs utilisent souvent des "camions" pour véhiculer les chiens vers les terrains d'entraînement ou les lieux de concours. Par "camion", entendez véhicule de type utilitaire, dont l'arrière a été spécialement aménagé et climatisé pour accueillir des chiens.

Quant à savoir ci ceux-ci ne souffrent pas d'une quelconque claustrophobie ou d'une pathologie existentielle d'être ainsi enfermés, nous vous rassurons tout de suite, il n'en n'est rien.

Certes, le véhicule est moins confortable que le canapé dans lequel Champion a l'habitude de se prélasser, mais il perçoit sa caisse de deux façons principales :

  • C'est tout d'abord un lieu de sécurité. Sécurité psychologique d'une part, le chien s'y sentant à l'abri. Vous ne nous croyez pas ? Demandez à tous les particuliers propriétaires d'une caisse de transport s'il n'y ont pas vu un jour ou l'autre leur chien s'y réfugier spontanément pour être au calme ou y faire la sieste !
    Sécurité physique d'autre part car c'est le meilleur moyen de transporter un chien sans risquer de le blesser ou que son comportement n'occasionne un accident.
  • C'est enfin la promesse d'une sortie prochaine au cours de laquelle il prendra beaucoup de plaisir à se défouler les pattes et à courir les champs.

Les barreaux vous gênent encore ? Faites fi de ce raisonnement biaisé empreint d'anthropomorphisme qui postule que les chiens réfléchissent comme nous, humains. Navré de vous décevoir si vous y croyiez encore, mais les chiens ne réagissent pas comme nous, ne pensent pas comme nous. Ils vivent dans une société hiérarchisée, bâtie sur des rapports dominants-dominés au sein d'une meute, et n'ont aucune conscience de ce qu'est une prison et de ce que peuvent signifier des barreaux. Leur structuration cognitive s'appuie sur des associations, ici "caisse = sortie". Et cela vous avez sûrement pu le constater déjà chez-vous : veste ou laisse = sortie, chaussure emportée = réprimande etc...

Et s'il fallait encore vous convaincre, laissez-donc votre protégé chez un dresseur puis revenez le chercher trois semaines ou un mois plus tard. A l'issue des retrouvailles, il est fort à parier que Champion vous laissera en plan et sautera de lui même dans sa caisse si son dresseur lui en ouvre les portes. Sacré cabot, va !