POURQUOI DE NOMBREUX DRESSEURS PRATIQUENT T-ILS L'ENTRAINEMENT DES FIELD-TRIAL A L'ETRANGER

POURQUOI DE NOMBREUX DRESSEURS PRATIQUENT T-ILS L'ENTRAINEMENT DES FIELD-TRIAL A L'ETRANGER ?


Si de prime abord vous pensez qu'il s'agit d'un stratagème pour se payer des vacances à vos frais, d'une façon de "travailler moins pour gagner plus", vous faites fausse route !

En janvier, de nombreux dresseurs se déplacent en effet à l'étranger pour préparer les concours de field trials de printemps qui se tiendront en mars et avril. Le sud de l'Espagne est généralement la destination retenue, mais ce n'est pas la seule.

A cette "migration" annuelle deux raisons principales :

  • Tout d'abord, la densité de perdreaux est telle dans les régions choisies que tous les chiens sont généralement mis en présence lors de leurs sorties sur le terrain. Même les plus novices d'entre eux peuvent se frotter à de véritables oiseaux sauvages. 

    Il s'agit donc d'un moyen extrêmement profitable pour aguerrir les chiens, multiplier leurs occasions de rencontre avec les oiseaux, et développer plus rapidement leurs capacités de négociation de point.
  • Enfin, les conditions climatiques sont souvent plus clémentes dans le sud de l'Europe que dans le nord, et la végétation en avance. Là-bas, les blés ont en février une hauteur comparable à celle de ceux de Picardie en fin mars, pleine époque des concours. 

    Les chiens peuvent donc travailler dès la fin janvier dans des conditions très proches de celles qu'ils rencontreront ultérieurement lors des épreuves de travail. Les oiseaux, cachés dans une végétation plus haute que celle du nord de la France à la même période, adopteront également un comportement plus en adéquation avec celui des concours.

Au bout d'un mois d'entraînement intensif, les chiens reviennent en France, déjà bien affûtés. Il ne reste qu'à parfaire leur dressage dans les conditions locales jusqu'au grand jour où ils se lanceront à l'assaut de la plaine sous l'oeil impitoyable d'un juge.

Ainsi, si votre dresseur vous propose d'emmener votre chien à l'étranger pour un entraînement de field ne pensez pas "Je suis une vache à lait, il veut remplir le camion" ! Soyez-en plutôt fiers. N'oubliez pas que les places sont comptées et qu'il faudra sortir tous les chiens quotidiennement dans des conditions voisines de celles des concours. Seuls les meilleurs chiens ou les plus prometteurs ont une chance de gagner leur billet de travailleurs émigrés.